top of page
Rechercher

DISCOURS D ABBEVILLE

Mes chers amis,je peux même dire désormais mes chers collègues puisque je suis candidat dans la 4° circonscription du Nord

Certains d’entre vous me connaissent. Soit pour m’avoir vu lors des différents meetings d’Éric Zemmour ou plus simplement, plus douloureusement, parce que ma fille Nathalie a été assassinée le 13 novembre 2015 au Bataclan. Depuis, je lutte pour que dans ce merveilleux pays qu’était la France, d’autres ne subissent pas ce que j’ai vécu. Je sais trop à quel point il est difficile de surmonter un tel drame !

Pendant des années, comme beaucoup de Français, j’ai refusé de faire de la politique. Comme beaucoup de Français, j’avais même en horreur les femmes et les hommes qui évoluaient dans ce milieu et, en tant que citoyen Français, je me suis contenté d’accomplir mon devoir civique. Je n’ai pas honte de dire : j’ai soutenu JMLP qui a toute mon admiration. Puis Marine Le Pen jusqu’au jour où, un dimanche midi, je l’ai entendue déclarer dans « le grand jury » d’RTL que l’islam était compatible avec la République Française ! Moi qui aie perdu ma fille à cause de l’islam, je ne pouvais accepter de tels propos, je ne pouvais pas une seconde fois tuer ma fille, c’était impossible, je ne pouvais plus voter RN ! Certains m’ont accusé de racisme pour ça ; c’est idiot. Une religion qui ne distingue pas le spirituel du temporel n’est pas compatible avec notre république ; et pas uniquement depuis 1905, depuis 2000 ans, depuis qu’un certain Jésus Christ affirme : « Tu rendras à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ».

J’ai eu alors l’honneur et la chance de rencontrer Éric Zemmour. En discutant avec lui, j’ai pu constater qu’entre ses idées et les miennes, il n’y avait pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette. D’emblée, j’ai soutenu sa démarche politique et j’ai adhéré à Reconquête. Je suis allé le soutenir à Villepinte puis à Cannes puis à Lille puis à Toulon et bien entendu au Trocadéro. Et là, moi qui avais une sainte horreur de tous ces politiques, j’ai complètement changé d’avis ; peut-être par ce qu’ils m’ont accueilli avec simplicité et je m’en suis fait des amis qui à chaque meetings me considéraient comme un des leurs que ce soit l’inénarrable Jean Messiha ou le super ténor du barreau, Gilbert Collard, l’homme du Puy-du-fou qu’est Philippe de Villiers ou le jeune à l’avenir très prometteur, Stanislas Rigault, La superbe et brillante Marion Maréchal ou le tribun magnifique à l’accent de Pagnol qu’est Stéphane Ravier, le grand-maître des cérémonies qu’est Olivier Ubeda ou le stratège des Réseaux sociaux qu’est Samuel Lafont, Le Président des Chrétiens démocrates Jean Frédéric Poisson , le sénateur Sébastien Meurant qui a interpellé le Premier-ministre sur le projet de concert abject que le rappeur islamiste Médine envisageait de faire au Bataclan, là-même où ses copains ont tué 99 personnes et que j’ai réussi à faire annuler ou toi, Nicolas Bay, que je suis venu écouter à Caudry et qui m’a bouleversé par la puissance de son verbe, Sarah Knaffo la délicieuse compagne d’Éric. Que tous les autres me pardonnent si je ne peux pas tous les nommer ici… De toute ma vie, je n’avais jamais entendu autant de discours émouvants, de discours poignants, de discours galvanisants pour le salut de la Patrie.

Alors, au soir du premier tour, j’étais tellement déçu des résultats que je me suis dit : « il faut quitter ce pays : la France et les Français sont foutus ».Il faut dire que les médias trop contents ont bien chargé la barque en annonçant la mort de reconquête……Non mes amis Reconquête n’est pas mort vous en êtes tous la preuve ici ……nous avons semé des graines un peu de patience et nous récolterons les fruits !

Puis après réflexion, abandonner ne me ressemblait pas ; je suis et j’ai toujours été un combattant que ce soit sur les terrains de foot où j’ai sévit, dans ma vie professionnelle ou maintenant, dans le combat que je mène pour la justice en mémoire de ma fille et des victimes du Bataclan. Souvent, les gens me demandent comment je fais pour tenir… Eh bien c’est très simple, j’ai eu la chance extraordinaire dans ma vie de sportif d’avoir comme entraineur l’un des meilleurs entraineurs Français de l’époque : M. José Arribas que les footeux de ma génération connaissent bien. Il m’a dit une chose qui a dirigé toute ma vie : « Patrick, quand tu rentres sur le terrain, c’est la guerre il faut te faire respecter ; tu prends un coup, tu ne dis rien, tu te relèves en silence et dès que tu le peux, tu rends ce que tu as reçu. Durant le match, tu donnes tout et tu dois sortir vidé et la tête haute ». Cela a guidé toute ma vie et aujourd’hui encore, ces paroles me font avancer…

Le jour de l’inhumation de ma fille, le matin même, je me suis rendu à la chambre funéraire pour me recueillir une dernière fois en tête-à-tête avec elle. Je lui ai fait le serment de faire payer à tous ces gens très cher ce qu’ils nous avaient fait et c’est ainsi que je me suis engagé dans une lutte sans merci contre l’islamisation de mon pays et contre les collabos de ce cancer qui est en train de ronger la France. Nous risquons à chaque instant que cela recommence et que nous ayons encore de nombreuses victimes à déplorer ; le reportage sur Roubaix nous le montre bien nous sommes assis sur une véritable poudrière... et nous n’avons retenu aucune leçon des précédents attentats tout comme après Charlie on a pas tiré de leçons avant les attentats suivants :le Thalys le père Hamel,le Bataclan,la promenade des Anglais,les deux jeunes filles assassinées devant la gare Saint Charles à Marseille etc etc

Alors, certains me disent que je me trompe de combat : ce qui intéresse, ce qui préoccupe les Français c’est leur pouvoir d’achat… Bien entendu, je les comprends, c’est humain. Quand je vois des personnes âgées qui ne mangent qu’un repas sur deux ou qui n’osent plus se chauffer l’hiver par manque de moyen, quand je vois les ouvriers et les employés de la France rurale qui n’ont que leur voiture pour travailler et se déplacer et que ce gouvernement assomme à coup de taxes sur les carburants, quand je vois des agriculteurs qui font 80 heures par semaine pour la moitié du SMIC, je trouve cela totalement scandaleux ! Mais quand il y a de telles difficultés, quand il y a une telle misère qui se répand en France, on ne distribue pas 800€ par mois à des gens qui sont sur notre territoire illégalement, on ne les loge pas gratuitement, on ne les soigne pas gratuitement. C’est inacceptable et parfaitement injuste pour nos compatriotes qui sont dans la misère et de surcroît, complètement débile car c’est une invitation à venir toujours plus nombreux du monde entier s’installer chez nous.

Il y a près de 40 ans, Bernard Stasi, ENArque, politicien de droite avec un logiciel de gauche avait écrit le nouvel évangile de l’intelligentsia française : L’immigration, une chance pour la France. 40 plus tard, on mesure le désastre : la France importe des Bac – 5 et exporte des Bac + 5, le chômage est 2 à 3 fois plus élevé dans la population issue de l’immigration que la moyenne nationale. Selon le Magistrat Charles Prats, la fraude aux prestations sociales est estimée à 50 Milliards d’€ par an et je ne parle pas du coût de la criminalité en France : 115 Milliards d’€ par an. Si l’on réfléchit bien, le pouvoir d’achat des Français est grandement amputé par l’immigration délirante que Macron et ses prédécesseurs (et quel que soit le prédécesseur) ont laissé entrer sur notre territoire.

Mais au-delà du coût matériel et financier de l’immigration, il y a celui inestimable, incalculable de la disparition de notre civilisation : manger à un prix mais la liberté, elle, n’a pas de prix. Et n’en doutons pas, avec l’islamo-gauchiste « Rachid » Mélenchon qui déjà revendique le poste de Premier-ministre, ce sera sans aucun doute bien pire !

C’est pour cela qu’il me semble INDISPENSABLE QUE LES PATRIOTES DE TOUT BORD SE RASSEMBLENT POUR CES ELECTIONS. Mais apparemment, ce n’est pas l’avis de tout le monde ; je le regrette profondément. Certains n’ont pas compris encore l’urgence de la situation et préfèrent, comme le déplore le journaliste Alexandre Devecchio, défendre leur petite boutique plutôt que la France. Espérons qu’ils ne s’en mordront pas les doigts car l’Union de la Gauche est en peine dynamique et atteint 34 % des intentions de vote, soit 9 points devant Macron et 15 points devant Marine ! J’espère que dans un sursaut de survie, les Français se rendront en masse aux urnes pour inverser cette tendance mortifère, ce qui pourrait nous éviter bien des peines et des pleurs.

Soyons clair. Hélas, je ne pourrais jamais faire revenir Nathalie. Mais si par ma candidature, je peux réveiller nos concitoyens afin qu’ils prennent conscience de la véritable situation de la France face au terrorisme islamique et que mon action puisse empêcher qu’un jour cela ne recommence, alors, au moins ma fille adorée ne sera pas morte pour rien !

Il y a une autre raison qui m’a poussé à entrer dans l’arène politique : comme chacun le sait, je suis journellement, en tant que partie civile, le procès « du siècle » comme l’on dit, le procès des attentats du 13 novembre 2015. Voilà plus de huit mois qu’il a démarré et chaque jour un peu plus il se révèle comme étant une véritable mascarade. En juin dernier, il fallait que je fournisse la liste des personnes que je souhaitais être entendues par la Cour. Mes nominés étaient : François Hollande, Président de la République au moment des faits, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur au moment des faits, Manuel Valls, Premier-ministre au moment des faits et Jean-Yves le Drian, ministre de la Défense au moment des faits. Mon avocat présenta cette liste et me revint avec le message suivant : « vous savez pour Valls et Le Drian, le Parquet n’est pas chaud ». Je lui répondis que je m’en fichais du Parquet car ce n’était pas leur fille qui était décédée ; en conséquence, je maintenais ma demande.

Le 26 octobre, je suis passé à la barre mais le dernier… Par cette manœuvre, le Président Périès espérait qu’il n’y aurait plus personne pour m’écouter vu l’heure tardive ; ce en quoi, il eut tout faux. Comme je suis un peu médiatisé, les gens voulaient savoir ce que j’avais à dire. Le Président m’indiqua que la convocation devant le Tribunal de messieurs Valls et Le Drian faisait partie de son pouvoir discrétionnaire, les adresses fournies pour la délivrance des convocations n’étant pas les bonnes. Ce n’est vraiment pas de chance…

Je n’ai eu d’autres solutions que de lui rétorquer que pour un citoyen lambda comme moi, il est difficile de trouver l’adresse d’un ex-Premier-ministre qui se balade entre Barcelone et Paris mais quant à Le Drian, la convocation avait été délivrée au ministère des Affaires étrangères et j’osais espérer que là-bas, le ministre de tutelle était un peu connu ! Eh bien croyez-moi si vous voulez, le jeudi 5 mai, le Président nous a informé qu’il ne ferait pas usage de son pouvoir discrétionnaire à l’égard de messieurs Valls et Le Drian ! Comme le dit très justement La Fontaine, « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». En d’autres termes, le 15 novembre 2015 où il y eu 131 morts et 485 blessés, l’Etat n’avait commis aucune faute et n’avait absolument aucune responsabilité dans ce carnage. Le Président Périès, du haut de sa fonction de magistrat de la cour d’assises spéciale, venait de proclamer le principe d’irresponsabilité absolue et d’immunité par principe de nos gouvernants et donc de rayer d’un trait de plume la Révolution française.

Certains me diront : François Hollande a bien été entendu par la Cour ? C’est exact, mais elle nous a interdit de lui poser la moindre question… L’affaire devait rester sous contrôle, c’est-à-dire entre-soi ! Mais vous connaissez tous l’inénarrable François Hollande, il nous a quand même avoué : « QU’IL SAVAIT MAIS N’AVAIT RIEN FAIT », je répète : « Il savait mais n’avait rien fait ! » formule reprise la semaine suivant par son ex ministre Bernard Cazeneuve je puis témoigner ici que lorsque vous avez perdu votre enfant et que vous entendez cela il faut pouvoir l’encaisser !Tout comme les paroles de cet ancien ministre des anciens combattants M.Todeschini (car quand il vous arrive ce genre de drame vous dépendez des anciens combattants allez savoir pourquoi )qui vous dit droit comme un I « ne vous inquiétez pas M.Jardin vous allez être indemnisé » !Pauvre abruti comme si 48000€ pouvaient m’indemniser de la perte de mon enfant ? Et il faudrait que je me taise ? C’est mal me connaitre !

Je pose la question à chacun d’entre vous : si vous aviez perdu votre enfant ce soir-là dans les attentats, comment encaisseriez-vous un tel aveu et de telles paroles?

Je constate amèrement que notre justice n’est plus qu’une parodie de justice au service du Pouvoir et des puissants. Nos institutions républicaines, dominées par un Président qui a tous les pouvoirs tout en étant totalement irresponsable de ses actes, sont profondément malades pour ne pas dire à l’agonie. Samedi, le spectacle de l’investiture de Macron illustre parfaitement ce dévoiement : un Président qui fait attendre sa cour pendant une heure, au son de la musique de Haendel, sous les dorures du grand salon de l’Elysée, avant que sa majesté se présente, telle Louis XIV, devant un Président du Conseil Constitutionnel, sénile, peinant à réciter son texte et devant ses courtisans, prosternés et obséquieux, que sa Majesté caresse comme l’on caresse son chien. Le triste spectacle de la servilité et du déshonneur.

Tous les contre-pouvoirs, Parlement, justice, Médias sont aux ordres de cet individu. L’intérêt du Peuple Français est totalement oublié, ignoré au profit de l’esprit de cour qui s’est emparé de nos institutions. Je suis persuadé que les attentats de Paris ne seraient pas arrivés si nos institutions avaient fait leur travail. Et si cela malgré tout était arrivé, l’Exécutif aurait dû en répondre devant la justice. Là, hélas, ils en sortiront indemnes comme si RIEN ne s’était passé.

Si je me présente aux élections législatives, c’est pour que tout ça ne se reproduise plus. Pour cela, il va falloir travailler sur nos institutions et sur notre constitution ; faire par définition un travail législatif. Pourquoi la justice est-elle soumise au pouvoir ? Parce que les juges sont nommés par l’Exécutif ; bien évidemment, ces mêmes juges ne prendront jamais de sanctions à leur égard. Or, selon le principe de la souveraineté du peuple, c’est à lui de désigner les juges comme il désigne les représentants du pouvoir Législatif ou Exécutif. La justice doit retrouver son indépendance par rapport à l’Exécutif tout comme le parlement doit pouvoir contrôler l’action du gouvernement et non pas adopter servilement tous les caprices d’un enfant-roi !

De même je trouve intolérable le fait que les médias soient subventionnés par l’État les médias doivent gagner de l’argent sans aucune aide sinon bien évidemment il y a un lien de subordination que tout le monde nie et cache alors et cette dernière campagne en est encore la preuve quand on voit certains journalistes s’adresser à des candidats de l’opposition par rapport aux candidats de la majorité ! regardez les affaires McKingsley et Alsthom qui sont de véritables scandales d’État les médias en ont parlé que du bout des lèvres pour ne pas nuire à celui qui les avait abreuvé de 483 millions de subventions juste avant les élections c’est absolument anormal et encore aujourd’hui je me demande si c’est vraiment légal !


Si nous voulons remettre la France sur le bon chemin, il faut remettre nos institutions à l’endroit ; c’est à cela que je m’engage en espérant qu’au-delà des petits intérêts de partis l’amour de la France sera plus fort et sera plus grand.

Vive Reconquête, vive l’Union nationale et surtout, surtout, vive la France !


38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Français,Française, L’heure est très grave non seulement notre bouffon national et sa clique du cirque Pinder laissent entrer sur notre territoire un nombre de plus en plus important de migrants sur n

Ce matin j’ai appris que la France a rapatrié sur son territoire 15 femmes et 32 enfants de la zone Irako Syrienne ou elles étaient paris faire le djihad et se battre contre nos troupes Françaises déc

Chers amis Chères amies Tout d’abord je vous présente à tous mes meilleurs vœux pour cette année 2023 des vœux de bonne santé tout d’abord car sans la santé nous ne sommes rien, des vœux de bonheur et

Post: Blog2 Post
bottom of page